Menu & Search

Naissance

Naissance

Le rêve du Grand-Père

Nous vous proposons ce retour en images sur la construction du SAGA, alors surnommé « Anais ». Retour en image possible grâce au grand-père qui nous transmis un jour ses mémoires, dont une partie importante est consacrée au voilier de ses rêves.

Avant/ Après

Voici le grand et fier SAGA à l’état embryonnaire.

Février 1981 réception des grumes de bois.

Et voici SAGA, alors appelé « Anaïs », après 7 ans de travail du Grand Père.

Novembre 1988 transfert à Ouistreham.

Fabrication des membrures

Mise en place des premières membrures.

La future coque dévoile déjà ses formes

Equérrage et pose des lisses jointives

Pose des 2 plis de bois tranché.

Sortie de la coque pour son retournement.

Barrotage avant la mise en place du pont.

Quille ailerons et safran en acier.

1993 – Au chantier Pichavant.

11-1993 Le nouveau propriétaire demande au chantier Pichavant de poser un pont de teck.

Anais voguera un jour grâce à d’autres

Ce jour sera celui du bonheur

Et voici la phrase qui 30 ans plus tard nous à motivé à achever et à faire naviguer Saga. Si simple, pleine de sens. Mais il faut croire que le bateau nous attendait. Il avait besoin de l’explosion d’internet, des réseaux sociaux et des possibilités de financements participatifs pour que nous puissions mobiliser le plus grand nombre autour de son histoire. Il avait besoin que l’on grandisse pour en être capable. Saga avait juste besoin de temps pour que cette phrase, écrite avec sans aucun doutes beaucoup d’émotions, fasse son chemin jusqu’à lui tel un mantra et marque son destin autant que le notre.